le shiatsu  humain et équin à Issoire et à Courpière

shiatsu thérapeutique Masunaga et de bien être ,traitement des douleurs        

La théorie du Yin/Yang constitue le pilier fondamental de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), (source provenant de Principes et thérapeutiques de la douleur par acupuncture) ,introduisant la notion de dualité dans la classification des objets et phénomènes naturels . Elle se prolonge par le concept d’Energie [Qi]. L’alternance du Yin et du Yang, indispensable au maintien d’un état d’équilibre de l’Energie, se traduit par une transformation cyclique basée sur la théorie des Cinq Mouvements et de leurs interactions physiopathologiques. Les Viscères et les Méridiens représentent la base structurelle de l’organisme, l’Energie [Qi], le Sang [Xue] et les Liquides Organiques [Jin Ye], en constituant la base substantielle. Enfin, la théorie des Organes et des Entrailles fonde l’organisation vitale de l’être humain sur les plans physiologiques et psychiques.

Les Méridiens [Jing Mai] et leurs ramifications [Luo Mai] s’intègrent dans un système de communication qui permet la circulation du Qi et du Sang dans l’organisme. Il est le pivot de la MTC, support de points cutanés particuliers dont la pressure commande et harmonise l’Energie.

Selon la MTC, le concept de douleur peut être divisé en deux entités principales : le syndrome Bi et le syndrome Tong. Leurs étiologies, pathogénies, localisations et symptômes étant dissemblables, leurs traitements sont différents. Les syndromes douloureux peuvent se manifester au niveau des Viscères (cinq Organes et six Entrailles), des Entrailles particulières (Cerveau, Moelle, Os, Vaisseaux, Vésicule biliaire et Utérus), de la peau, de la chair (du muscle ou Rou), des vaisseaux, des tendons, des os et des Méridiens.

Les aspects sémiologiques de la douleur

En clinique, la localisation et la nature de la douleur permettent de définir selon leurs origines, les douleurs des organes, des méridiens, des vaisseaux, du Qi, du Sang.

La topographie douloureuse permet de distinguer : les céphalées, les douleurs à la poitrine et aux flancs, les gastralgies, les douleurs abdominales, les lombalgies, les douleurs musculaires et articulaires.

La douleur peut être provoquée par le Vent, le Froid, l’Humidité, la Chaleur, le Vide ou la Plénitude.

Dans certains cas, l’attaque par les pervers externes, Vent, Froid, Canicule, Humidité, Sécheresse, Feu, entraîne un envahissement et un blocage des vaisseaux et méridiens, les énergies interne (énergie nourricière) et externe (énergie défensive) sont perturbées, comme «coagulées». Les organes peuvent être blessés et «déréglés» par des émotions trop fortes entraînant des stagnations de Qi et de Sang. De même la douleur peut être liée à un épuisement de Qi ou de Sang, ou au Vide des vaisseaux.

Les douleurs sont classées selon leur nature :

− Les douleurs accompagnées de tuméfactions sont dues à une stagnation du Qi.

− Les douleurs pongitives à une stagnation du Sang.

− Les douleurs avec pesanteur et courbatures sont souvent liées à l’Humidité.

− Les douleurs erratiques au Vent.

− Les douleurs froides et rigides au Froid.

− Les douleurs brûlantes au Feu.

− Les douleurs sourdes ou comme en vide, soulagées par la pression, constituent le syndrome de Vide.

− Les douleurs aiguës accompagnées de crampes et aggravées par la pression constituent le syndrome de Plénitude.
Il est important de savoir que dans la MTC, les causes de la maladie sont classées en trois catégories [San Yin] : les causes externes (atteintes externes), les causes internes(blessures internes) et les causes ni internes ni externes. Quelle que soit son origine, l'apparition de la douleur est toujours conditionnée par un blocage des mouvements de l'énergie au niveau des organes et des entrailles, ou des méridiens et de leurs branches collatérales. Pour résumer, «l'obstruction provoque la douleur».

Le Syndrome Bi [Bi Zheng]

Il est localisé au niveau de la peau, des muscles, des vaisseaux, des tendons, des os et des Méridiens.

Les étiologies et symptômes qui le caractérisent sont :

• Les causes externes, très rarement révélées par des déformations et de l’impotence fonctionnelle.

• Les causes internes liées au Vide des Organes, des Entrailles, de Qi et de Sang, Vent Pervers, Froid Pervers ,Chaleur-Feu Pervers, Chaleur caniculaire ,Humidité Perverse ,Sécheresse Perverse

Causes externes: les Six Excès ,Joie ,Colère, Accablement, Fatique et surmenage, Nostalgie ou pensée excessive ;Tristesse, Peur ,Frayeur

Causes internes: les 7 Sentiments ,Erreurs alimentaires ,Fatigue et surmenage ,Excès sexuels et multiparité ,Autres: Blessures, etc...

Causes ni internes ni externes

Causes de la maladie  sont associées à la perte de la fonction énergétique et à la production interne de stase de Sang. Elles atteignent la peau, la chair-muscle [Rou], les vaisseaux, les tendons-muscles, les os et les Méridiens avec des déformations et une impotence fonctionnelle.

Le Syndrome Tong [Tong Zheng]

Ce syndrome, souvent de cause interne, se localise dans les cinq Organes, les six

Entrailles et les Entrailles particulières.

Il comprend le Vide de Yin, de Yang, de Qi et de Sang associé à la perte de la fonction énergétique et à la production interne de stase de Sang et de Mucosités troubles.

Les symptômes qui le caractérisent sont les suivants :

− Douleur précordiale par atteinte du cœur et du péricarde (Maître du cœur).

− Douleur thoracique par atteinte du poumon.

− Douleur costale liée à une atteinte hépato-biliaire.

− Douleur épigastrique par atteinte de l’estomac.

− Douleur abdominale due à une atteinte de l’intestin grêle, du gros intestin et de la rate.

− Douleur lombaire par atteinte rénale.

− Douleur urinaire liée à une atteinte de la vessie.

− Maux de tête par atteinte du cerveau.

− Douleurs menstruelles par atteinte de l’utérus.

Résumé de la classification des douleurs en MTC

Les trois principes du traitement de la douleur 

1) La «désobstruction» :

Elle est utilisée en cas d’atteinte des méridiens.

Les méridiens ont pour fonction :

− de faire communiquer les membres et les viscères (Organes et Entrailles),

− de permettre la circulation du Qi et du Sang,

− d’entretenir et nourrir les Viscères et les tissus corporels.

Les douze méridiens principaux, les huit méridiens curieux et leurs ramifications font communiquer les Organes, les Entrailles et les cinq Structures [Wu Ti] (peau, tendons, vaisseaux, muscle et os). Le bon fonctionnement des méridiens est garanti par leur libre circulation. Comme les méridiens circulent dans l’interstice des cinq structures, les lésions de ces structures, de causes externes ou internes, peuvent entraîner un blocage

Bi erratique (Vent) ,Bi douloureux (Froid) ,Bi de l'Humidité (Humidité)

Causes externes : Bi de la peau, Bi du muscle, Bi des vaisseaux, Bi du tendon, Bi de l'os, Bi des méridiens

Causes internes ;Bi ,5 Organes ,6 Entrailles ,Entrailles particulières

Causes internes Tong

Douleur (Tong)  des mouvements d’énergie. Ainsi «l'obstruction provoque la douleur» et se manifeste cliniquement par différents types de Bi. Les Bi se localisant dans les cinq structures, le traitement doit chercher à «désobstruer» les méridiens par la pressure des points situés le long du trajet du méridien en les combinant avec des points locaux-distaux. La méthode de dispersion et la moxibustion sont volontiers utilisées.

2) La «régularisation de la fonction du Qi» : Elle concerne les atteintes des Organes-Entrailles.
• Le Cœur gouverne le Sang et les Vaisseaux et se manifeste dans les vaisseaux.

En cas de Vide de Sang du Cœur et de Vide de Yang du Cœur, la circulation du sang s’altère provoquant une obstruction du Qi et du Sang et par suite, la douleur du Cœur. L’obstruction des vaisseaux périphériques est représentée par Bi du tendon.

• Le Poumon gouverne le Qi et la respiration, exerçant les fonctions de diffusion, de descente et de purification. Il se manifeste dans les «peau-poils». En cas de perte de ses fonctions, les glaires s’accumulent au Foyer supérieur [Shang Jiao] entraînant une sensation de plénitude dans la poitrine et des douleurs thoraciques. La peau engourdie et douloureuse est représentée par le Bi de la peau.

• L’Estomac gouverne la réception et la décomposition des aliments et des boissons. La rate gouverne la transformation et le transport des matières nutritives. Normalement le Qi de l’estomac descend alors que celui de la rate monte. L’intestin grêle et le gros intestin communiquent avec l’estomac et participent à la digestion, à l’absorption, au transport et à l’élimination des aliments ingérés.

Les douleurs épigastrique et abdominale sont liées à une dysharmonie foie-rate, foie estomac et à un blocage de Qi des Entrailles : le Froid et l’Humidité sont bloqués au Foyer moyen, l’Humidité et la Chaleur stagnent au niveau de la rate, la conséquence en est une rétention des aliments dans l’épigastre.

L’humidité perverse stagne au tendon en provoquant la douleur du tendon.

• Le Foie stocke le Sang et gouverne le tendon. La stagnation du Qi du foie, l’Humidité-Chaleur du foie et de la vésicule biliaire, et la stagnation par le Froid des vaisseaux du foie, entravent son rôle qui est de gouverner la libre circulation du Qi. Par conséquent, les fonctions de drainage et de dispersion du Foie sont perturbées, les mouvements de l’énergie ne s’effectuent pas normalement, le Qi et le Sang stagnent et se bloquent. Les manifestations cliniques sont des douleurs costales et menstruelles. Des spasmes des tendons associés à des difficultés à l’extension des membres,

constituent le Bi d'enroulement [Pan Bi].

• Le Cerveau est le logis de l’activité mentale et de l’intelligence. Toutes les attaques externes ou blessures internes provoquent un trouble de la circulation de Qi avec des maux de tête.

• L’Utérus gouverne les règles et assure la reproduction. Il est en rapport étroit avec Ren Mai et Chong Mai qui est la «mer de Sang» et gouverne l’Utérus. Le dysfonctionnement de Chong Mai rend les règles irrégulières et douloureuses.

En conclusion, les douleurs des cinq Organes, des six Entrailles et des Entrailles particulières sont essentiellement liées au dysfonctionnement des Organes-Entrailles, au Vide de Yin-Yang/Qi–Sang, aux perturbations des mouvements de montée-descente et d’intériorisation-extériorisation et aux troubles de la fonction énergétique. Le but du traitement est de régulariser cette fonction énergétique.

Le choix des points se porte principalement sur les points Mu et les points Shu du dos.

3) L’«expulsion» :

Elle s’applique aux six Excès, aux Mucosités troubles et à la Stagnation du Sang. Les six Excès (Vent, Froid, Chaleur caniculaire, Humidité, Sécheresse et ChaleurFeu) attaquent la peau, les muscles, les vaisseaux, les tendons et les os en obstruant les méridiens, ce qui conduit au syndrome de Bi. Lorsque les Organes-Entrailles sont blessés par ces six Excès, la fonction énergétique devient trouble et le syndrome Tong apparaît.

Les Mucosités troubles et la Stagnation du Sang sont les produits pathologiques du dysfonctionnement des Organes - Entrailles et sont également des facteurs pathogéniques. Les Mucosités stagnent en profondeur de l’articulation en blessant le tendon et l’os provoquant gonflement, raideur et déformation articulaires. Ces symptômes sont également appelés Bi résistant [Wan Pi]. Quand les Mucosités stagnent dans les Organes-Entrailles, il se forme des empâtements et des abcès accompagnés de douleurs des Organes-Entrailles d’évolution traînante et difficiles à soulager. Le traitement est basé sur l’expulsion des six Excès, des Mucosités troubles et de la Stagnation du Sang par la méthode de dispersion associée à la moxibustion en cas de syndrome Froid Yin.

 

Choix des points

le long du trajet du méridien avec combinaisons des points locaux-distaux.

Méthode de dispersion Moxibustion 

"Désobstruction" Obstruction des méridiens

Choix des points Mu et Shu du dos

"Régularisation" Atteintes des Viscères avec troubles de la fonction énergétique

Méthode de dispersion

Moxibustion en cas de syndrome de Froid Yin

"Expulsion" 6 Excès, Mucosités troubles et Stagnation du Sang

 

Les trois principes de traitement de la douleur 

 

Application des trois principes thérapeutiques à douze méthodes acupuncturales

1) Chasser le Vent

Le Vent qui est un Pervers Yang, se caractérise par sa légèreté et sa tendance au mouvement et au changement. Le Vent attaque la surface du corps et entraîne le déséquilibre de Qi défensif et nourricier. Le but du traitement est de chasser le Vent et de régulariser le Qi défensif et nourricier par le choix des points du Du Mai et des points «Vent» (dont l’appellation en chinois débute par Feng ).

Les six méridiens Yang se réunissent au Du Mai qui les gouverne et qui est dit «mer des méridiens Yang». Le traitement de 14 VG associée à la méthode de dispersion et à la moxibustion doit permettre de régulariser et renforcer le Qi de tous les méridiens Yang afin de chasser le Vent. 12 V est le point de réunion entre Du Mai et Zu Tai Yang ; 20 VB est le point de réunion de Zu Shao Yang et Yang Wei Mai, et 16 VG réunit Du Mai, Zu Tai Yang et Yang Wei Mai. Comme Yang Wei Mai gouverne la surface [Biao], l’association de ces 3 points à la méthode de dispersion, a pour effet de chasser le Vent et libérer la surface. 31 VB se localise au membre inférieur, sa pressure avec dispersion peut traiter le Bi erratique du membre inférieur. L’association de ces points «Vent» permet de faire circuler le Qi méridien, de débloquer les méridiens et de traiter les céphalées et douleurs ostéo-articulaires. En clinique, d’autres points peuvent être associés selon la localisation de la douleur sur le trajet méridien.

2) Dissiper le Froid

Le Froid, Pervers Yin, a la propriété de contracter. Il attaque la peau, les poils, contracte les pores de la peau [Cou Li] et bloque la circulation de Qi dans les méridiens en provoquant la douleur. Le traitement vise à dissiper le Froid et désobstruer les méridiens en associant 14 VG, 12 V et 20 VB à la dispersion de longue durée et au Principes et thérapeutiques de la douleur par pressure ou  moxa. L’association de ces trois points doit dissiper le Pervers en surface, calmer la douleur de la tête, du cou et du dos. 3 IG désobstrue Du Mai et 60 V du méridien de la Vessie qui chemine dans le dos le long de la colonne vertébrale. L’association de ces deux points dissipe le Froid et contribue à calmer la douleur.

3) Eliminer l’Humidité

L’Humidité est de nature collante. Elle a tendance à stagner et bloque la fonction de Qi. En cas de stagnation dans la partie haute du corps, apparaissent des céphalées, dans la région thoraco-abdominale surviennent oppression thoracique et ballonnement abdominal. Quand la stagnation siège aux membres, elle entraîne gonflement, déformation et lourdeur des membres associés à la douleur. C’est l’exemple de l’arthrose.

Le traitement consiste à éliminer l’Humidité, faire disparaître le gonflement et calmer la douleur en choisissant :

36 E qui renforce le rôle de transport de Rate - Estomac, harmonise l'Estomac et résorbe l’Humidité ;

9 Rt qui est le point He du méridien de la Rate et qui fortifie la fonction de transport - transformation de la Rate.

L’association de ces deux points a la propriété de tonifier et éliminer l’Humidité. Unis à 4 GI et 3 F, ils favorisent la fonction de Qi, le transport de la Rate et l’élimination de l’Humidité. En clinique ils sont tous associés à 14 VG afin de faciliter l’élimination de l’Humidité perverse, à 12 VC pour éliminer l’Humidité par effet aromatique, et à 34 VB et 6 Rt afin de dissiper l'Humidité - Chaleur et de faciliter la voie des Eaux.

4) Disperser l’accumulation de Qi du Foie

Le sentiment d’accablement conduit à l’accumulation de Qi du Foie, au blocage de la circulation de Qi et à la perte de la fonction de Qi. Le but du traitement est de disperser Principes et thérapeutiques de la douleur par pressure l’accumulation de Qi du Foie et de faire circuler le Qi pour calmer la douleur en choisissant les points Shu du dos (18 V) et Mu (14 F), associés à la méthode de dispersion. 34 VB, point He du méridien de la Vésicule biliaire, sert à normaliser son fonctionnement. 3 F, point Yuan de méridien du Foie, a les propriétés de disperser le Qi du Foie, d’apaiser le Foie, de faire descendre le Qi à contre-courant et par conséquent de calmer la douleur. 6 MC soulage l'oppression thoracique, harmonise l'Estomac et fait

descendre le Qi à contre-courant. L’association de ces points permet de disperser l’accumulation de Qi du Foie et de calmer la douleur dont l’expression la plus courante est la douleur costale.

5) Régulariser le fonctionnement de Qi

La circulation à contre-courant du Qi est consécutive au dysfonctionnement de la montée et de la descente de Qi : soit la descente est insuffisante, soit la montée est excessive, entraînant les pathologies. Le but du traitement est de régulariser le fonctionnement de Qi et de faire descendre le Qi à contre-courant en choisissant :

17 VC, point Hui de Qi ou Mer de Qi de la poitrine, appelé aussi «la mer supérieure de Qi» [Shang Qi Hai].

6 VC, la mer de Qi originelle, dite aussi «la mer inférieure de Qi» [Xia Qi Hai].

Ces deux points sont importants pour régulariser les fonctions de descente et de montée. Leur tonification peut renforcer la montée de Qi et leur dispersion favoriser la stagnation de Qi. 6 MC, point Luo du méridien du Maître du cœur, désobstrue Yin Wei Mai, harmonise le fonctionnement du Réchauffeur supérieur et celui du Réchauffeur inférieur, et soulage ainsi l'oppression thoracique, harmonise l'Estomac et fait descendre le Qi à

contre-courant. 36 E est le point He du méridien Zu Yang Ming - Estomac. Sa tonification - dispersion moyenne permet de régulariser la montée et la descente de Qi et de faire circuler le Qi afin de calmer la douleur. La combinaison de ces quatre points (17 VC, 6 VC, 6 MC et 36 E) permet de  désobstruer la circulation de Qi. En cas de stagnation de Qi d’un viscère quelconque, il suffit de leur associer le point Mu correspondant afin de traiter différentes douleurs, menstruelles, épigastriques,

abdominales, etc...

6) Activer la circulation sanguine pour éliminer la stagnation sanguine

Les traumatismes, la stagnation de Qi et de Sang et la stase de Sang, bloquent les méridiens et provoquent la douleur qui est souvent pongitive, de localisation fixe. Le traitement consiste à activer la circulation sanguine afin d’éliminer la stagnation et faire circuler le Qi pour calmer la douleur.

Le choix des points se porte principalement sur :

17 V qui est le Hui de Sang, associé à la méthode de dispersion, afin de régulariser le Qi, de désobstruer les méridiens et d’activer la circulation

sanguine pour lever la stagnation.

10 Rt est la mer où conflue le Sang de la Rate, et possède la propriété d’éliminer la stase sanguine et d’accélérer la régénération des tissus par la régularisation de Qi nourricier.

40 V, appelé également «Xi de Sang», est le lieu où se localise en profondeur la stagnation de Sang. Sa puncture, associée à la saignée, peut traiter la douleur à l’origine de la stagnation de Sang.

− Le traitement de 6 Rt avec dispersion, peut faire circuler le Qi et le Sang en éliminant la stase sanguine, tonifier les Liquides organiques et le Sang afin de désobstruer les méridiens.

La combinaison de ces quatre points active la circulation sanguine et élimine la stagnation de Sang. En pratique clinique, le point douloureux, considéré comme point Shu, est également traité.

7) Réchauffer le Réchauffeur moyen et dissiper le Froid

L’atteinte par le Froid peut être liée à l’attaque externe de Froid pervers ou de Froid interne. L’atteinte de la fonction Yang du Réchauffeur moyen (fonction de transport de la Rate, de réception et de décomposition des aliments), et

l’anomalie des fonctions de montée et de descente, entraînent la douleur épigastrique. Le but du traitement est de réchauffer le Réchauffeur moyen et de dissiper le Froid en choisissant :

12 VC qui est le point Hui des six Entrailles et le point Mu de l’Estomac. Sa combinaison à 36 E peut régulariser la fonction de montée et de descente, harmoniser l'Estomac et faire descendre le Qi à contre-courant.

25 E, point Mu du Gros intestin. Sa combinaison à 6 VC associée à la moxibustion permet de faire circuler le Qi, régulariser le Gros intestin, relâcher le spasme et calmer la douleur.

− La moxibustion intense sur 8VC peut renforcer le Qi originel et restaurer le Yang. En association avec les points précédents, il constitue un élément principal dans le réchauffement du Réchauffeur moyen et la dissipation du Froid. En cas de douleur par atteinte de Froid dans les régions épigastrique, abdominale, intercostale, ou de douleurs menstruelles, ils sont à combiner aux points Shu du dos.

8) Promouvoir la digestion et désobstruer les Entrailles

La rétention alimentaire dans le Réchauffeur moyen et les résidus de la digestion, s’accumulent dans les intestins bloquant l’évacuation des selles et la circulation de Qi des Entrailles en provoquant la douleur abdominale. Les points choisis :

12 VC, point Mu de l’Estomac, peut régulariser l’Estomac et faire descendre le Qi à contre-courant.

25 E, point Mu du Gros intestin, peut faire circuler et régulariser le Qi du Gros intestin.

− La pressure de 6 VC associée à la dispersion, permet de désobstruer et régulariser le fonctionnement de Qi du Réchauffeur moyen et inférieur.

36 E facilite la digestion, lève la rétention alimentaire et régularise la montée et la descente.

La combinaison de ces quatre points associés à la dispersion, à condition de laisser le traitement  de façon prolongée, permet de désobstruer et de régulariser le Qi de l’Estomac et des Intestins, de faciliter la digestion, d’éliminer les résidus alimentaires, de désobstruer les Entrailles et de calmer la douleur. En cas de diarrhée, ils sont à combiner à 39 E (point He inférieur de l’Intestin grêle), en cas de constipation, à 37 E (point He

inférieur de Gros intestin). L’ensemble de ces points permet de traiter la douleur abdominale secondaire à une mauvaise digestion, à la stagnation d’aliments non digérés 21 E ,à la constipation ou à la stase intestinale.

9) Apaiser le Foie et faire descendre le Yang en excès

Le Vide de Yin ou l’excès de Yang entraîne la stagnation de Qi du Foie qui se transforme en Feu et produit le Vent. Le Feu et le Vent troublent l’extrémité supérieure du corps donnant la céphalée. Le but du traitement est d’apaiser le Foie et de faire descendre le Yang en excès. Le choix se porte sur les points suivants :

20 VG combiné à 20 VB et à la méthode de dispersion, afin d’apaiser la montée de Yang en excès.

4 GI et 3 F constituent quatre «barrières» pouvant clarifier la chaleur, apaiser le Foie et faire descendre le Yang en excès.

− Le point curieux 2 PC [Tai Yang], point important dans le traitement de la céphalée due à l’excès de Yang du Foie.

Ces quatre points constituent la prescription élémentaire du traitement de la céphalée par excès de Yang du Foie. Après la période douloureuse, l’association à 6 Rt et à 3 Rn permet de faire descendre l'excès de Yang en nourrissant le Yin, et représente un traitement de fond exprimé par l’adage «retirer les bûches de dessous le chaudron».

10) Tonifier les Reins et renforcer les lombes

Les Reins gouvernent l’Os, et les lombes sont le logis des Reins. Le Foie gouverne les tendons, et les genoux sont le logis des tendons. Quand le Foie et les Reins sont vides, ils ne nourrissent plus les lombes et les tendons, entraînant une douleur lombaire et des genoux d’évolution prolongée, avec lassitude. Le traitement a pour but de tonifier le Foie et les Reins afin de renforcer les tendons et l’os en choisissant 4 VG associé à la méthode de tonification pour renforce le Yang des Reins,  V52 pour nourrir le Yin des Reins et 23 V pour tonifier les Reins, le Jing et renforcer la colonne lombaire. La combinaison de ces trois points est à la base du traitement du Vide des Reins. La combinaison de 34 VB

(Hui des tendons) et de 39 VB (Hui de la moelle) permet de nourrir le Foie, de relâcher les tendons, de nourrir la moelle et de renforcer l’os. L’association de ces cinq points constitue la prescription essentielle de la lombalgie. En cas de stagnation importante de Sang, il est nécessaire d’ajouter 40 V et 17 V ; en cas de Froid - Humidité, 3 VG combiné à la moxibustion.

11) Tonifier le Qi et nourrir le Sang

La Rate et l’Estomac produisent et transforment le Qi et le Sang qui constituent l’Essence [Jing] acquise. Le Vide de Qi et de Sang rend insuffisante la nutrition des Organes, des Entrailles, des membres, des méridiens et des vaisseaux et entraîne une douleur caractérisée par son intensité modérée, sa durée prolongée, son évolution incurable et son accentuation par l’effort. Le choix des points se porte essentiellement sur :

20 VG qui fait monter le Qi et le Sang en soulevant le Yang pur [Qing Qi].

20 VG, 17 V et 36 E qui fortifient la Rate et l’Estomac en augmentant la source de production de Qi et de Sang.

6 VC qui est la mer de Qi originel.

4 VC qui renforce le Qi originel, tonifie le Jing et nourrit la moelle.

L’ensemble de ces points associés aux méthodes de tonification et de moxibustion , permet de tonifier le Qi et de nourrir le Sang en produisant un effet antalgique.

12) Clarifier la chaleur et disperser le Feu

La douleur de l’inflammation cutanée est une maladie du Feu pervers qui brûle les méridiens et les Luo Mai des Organes - entrailles. Il s’agit d’une douleur à type de brûlure, intense et tenace. Le but du traitement est de clarifier la Chaleur et de disperser le Feu en choisissant les points suivants :

30 PC [Shi Xuan] associé à la méthode de saignée afin de disperser la Chaleur des Organes – entrailles.

40 E pour disperser la Chaleur des six Entrailles.

− Le Cœur correspond au Feu et le Feu du Cœur est le premier Feu pervers. 8 MC, en tant que point Rong, permet de clarifier le Feu du Cœur en utilisant la méthode de dispersion et la saignée. L’élimination de la Chaleur conduit à la disparition du Feu avec effet antalgique.

En clinique les points Rong des Organes - Entrailles correspondants sont souvent associés.

Conclusion

La Médecine Traditionnelle Chinoise, le Shiatsu , dans sa conception physiopathologique de l’être , fait appel à

deux notions importantes que sont l’énergie vitale et l’environnement. Technique à la fois individuelle et relationnelle, préventive et curative, elle intègre une conception thérapeutique originale en médecine.